La carte des Beffrois

Actualités

Armentières
MONTEZ QUAND VOUS VOULEZ!!!

Vous êtes au moins 2 et vous souhaitez monter au beffroi...passez nous un petit coup de fil pour prendre rendez-vous et nous mettons un guide à votre disposition (du mardi au samedi). Tarifs : 3€ par personne 1€ pour les enfants de 6 à 12 ans.

Office de Tourisme d'Armentières - 33 rue de Lille 59280 Armentières - Tél : 03.20.44.18.19

ot.armentieres@wanadoo.fr   www.armentieres.fr/tourisme


En savoir plus >

Newsletter
Inscrivez-vous  
Désinscription
> L'architecture et les décorations des Beffrois > Horloges et cadrans solaires > Horloges - En savoir plus


Les horloges

Cliquez pour fermer le zoom

Au Moyen Âge, l’horloge était un élément essentiel à la vie communale. La maîtrise du temps offrait un pouvoir important et le beffroi, symbole de l’indépendance de la ville, constitue un support idéal. Les cités les plus riches ne lésinaient pas sur les moyens afin de doter leur beffroi de cadrans majestueux, affirmant ainsi aux yeux de tous leur pouvoir et leur richesse. Le plus souvent richement ornés, ces cadrans ont malheureusement souffert des conflits et des destructions. Aujourd’hui encore, tous les beffrois possèdent plusieurs cadrans certes moins ostentatoires mais toujours aussi indispensables.


Cliquez pour fermer le zoom

Avant l’arrivée de l’horloge, les journées n’étaient pas organisées selon des heures mais selon des moments et des activités. Le pouvoir religieux, en sonnant les heures de prière, jouait alors un rôle primordial. L’invention de l’horloge à échappement avec poids moteur au XIVème siècle représente une formidable avancée  et l’horloge communale marque une véritable révolution dans l’organisation du temps urbain.  Le temps devient laïc et précis et permet aux marchands de s’émanciper. L’horloge communale devient un instrument de domination économique, sociale et politique au service des marchands qui régentent la vie de la cité.


 


Symbole de puissance, l’horloge fait l’objet de toutes les attentions. La plupart étaient soigneusement décorées. Ainsi, l’horloge communale de Béthune, avait 6 pieds de circonférence et était couverte de peinture d’or et azur et orné de divers motifs. L’horloge du beffroi de Valenciennes fut considérée comme la plus belle de l’époque médiévale. En plus d’indiquer les heures ordinaires, une multitude d’autres informations étaient lisibles (quartiers de lune, mois en cours, jours de la semaine, travaux habituels en fonction de la saison…). L’entretien et la réparation des horloges communales étaient complexes car il fallait un spécialiste pouvant travailler dans des conditions difficiles. Preuve de l’attachement de la cité à ces mécaniques, le maître-horloger recruté devait prêter serment.


Les guerres, destructions et autres incendies ont causé de véritables ravages sur ce patrimoine campanaire mais les reconstructions de beffrois se sont toujours accompagnées de nouveaux cadrans d’horloge. Ils sont certes moins prestigieux mais rythment toujours la vie des habitants. Par besoin ou par reflexe, les badauds regardant l’horloge du beffroi se comptent par dizaine. Ils sont également nombreux à appeler les services municipaux lors d’une panne d’horloge…


Copyright © 2006     Crédits - Mentions légales     Contact     Plan du site
Association Beffrois & Patrimoine - Hôtel de ville - Place des Héros - 62000 Arras